Assemblée Générale

Share
Publication
jeudi 22 février 2018 - 09:15

Passerelle n° 63 - Assemblée générale 2017

Que le rideau se lève…

Baigné par un été indien généreux, au point que la vigne Jurançonnaise se refusait d’être ramassée pour profiter des dernières chaleurs automnales, c’est au Palais Beaumont que se tenait notre 72ème Assemblée générale.

L’assemblée générale est pour les élus et les permanents l’équivalent d’une épreuve olympique où l’amateurisme se solde par une seconde place voire un hors podium. Bien que construite sur le même schéma depuis des années, elle reste un exercice complexe cherchant l’originalité pour ambition comme le vigneron pour son vin. Est-ce que l’année 2017 sera un grand cru ? Nous attendrons la sortie du guide des satisfactions pour juger de sa note. Mais tout aura été fait pour avoir le prix de l’excellence.

Fort du succès du format plateau télé et de l’humour décalé des SAV de 2016, 2017 devait rester dans le même rythme mais sans répétition.

Que le rideau se lève....

C’est dans un décor de théâtre entouré par des acteurs professionnels et amateurs que les membres du bureau ont présenté le bilan de leurs actions et les projets engagés dans chaque commission.

Après l’intervention du Président du Conseil supérieur Charles-René Tandé, rappelant le rôle des cabinets dans l’économie Française par le service rendu auprès des entreprises et les chantiers engagés, en particulier l’évolution des cabinets vers la spécialisation et la réforme territoriale, notre Président de région, Alexandre Salas- Gordo a souhaité rendre hommage à l’implication des 24 élus qui composent le conseil et à leurs 7 000 heures de bénévolat au profit des confrères et consoeurs.

Le Président a ensuite présenté les 3 axes de la mandature :

  • la proximité : avec la réforme territoriale, il est plus qu’indispensable que le Conseil Régional continue son effort de représentation dans chaque département et qu’il soit présent sur l’ensemble du territoire. N’oublions pas que le prochain périmètre de la région, calé sur la Nouvelle-Aquitaine, en fera la plus vaste région de France avec le rapprochement d’ici 2 ans des régions de Limoges et Poitou-Charentes-Vendée. Le pôle Services aux confrères prendra alors tout son sens en proposant à tous l’accès aux formations locales et continuera à oeuvrer au développement de la visio-conférence pour éviter le risque d’isolement, risque amplifié par la dimension des nouvelles frontières ;
  • la Légitimité : Elle est au coeur de nos préoccupations. L’institution assure en permanence, par une action de communication forte, la représentation de la profession auprès des différents interlocuteurs et le développement de notre attractivité, pour attirer de nouveaux talents. C’est aussi grâce à son pôle réglementaire que le conseil défend les contours de la profession et contribue à sa valorisation hautement qualitative ; 
  • la modernité : en proposant de nouvelles missions et des formations à de nouveaux métiers, l’institution par son pôle formation, aide les cabinets à appréhender au mieux la révolution numérique.

Et pour illustrer le tout, nous avons proposé aux participants, en préambule de chaque intervention des responsables de pôles, de suivre les aventures du jeune diplômé, Philibert Follet, dans son chemin initiatique. Aidé de ses 3 anges gardiens (le Conseil, la Confraternité, et l’Ordre), le jeune héros découvre les bienfaits de la formation avec la splendide Isabelle Santa-Fé, les règles et devoirs inhérents à sa profession rappelés par la rigoureuse Danielle Tatie, les dédales de l’univers de la communication avec la fantasque Samantha Toucourt et les plaisirs de la confraternité avec son confrère du terroir Michel Lautre pour finalement concrétiser ses rêves d’enfant et devenir le trésorier de l’Ordre pour mieux parader devant la pulpeuse Daphné Labelle. Sur un texte d’Alex Levasseur et joué par les talentueux comédiens Loïc Rojouan et Larra Mendy entourés des 3 élus locaux, Jérôme Amigues (Confraternité), Pascal Combeau (Conseil) et Arnaud Prince (Ordre), l’assemblée fut ainsi animée par ces saynètes rendant la partie statutaire plus vivante. À l’écoute des applaudissements de la fin de spectacle, il semble que le public fut conquis et qu’il gardera en mémoire cette assemblée.

Retrouvez cette comédie ordinale des experts-comptables d’Aquitaine «Mon Expert-Comptable, ce Héros !», sur facebook : oecaquitaine et sur www.oec-aquitaine.fr

Et de la mémoire, il en a fallu pour suivre les exercices du champion de France de la mémoire, Sébastien Martinez. Ingénieur des mines, enseignant aujourd’hui les techniques mnémotechniques. Notre conférencier de l’après-midi dévoila quelques secrets d’une bonne mémoire. Après un descriptif rapide du fonctionnement du cerveau, la mise en pratique en étude dirigée, obligea chacun à faire l’effort de retenir les noms des 17 présidents de la IVème république. Mais que cet effort fut amusant et si accessible, au point que tous les participants, sans exception, pourront briller en soirée en récitant les 17 noms... et dans l’ordre chronologique. Pour ceux qui souhaitent continuer à développer les techniques de mémorisation, nous conseillons la lecture de son livre « Une mémoire infaillible » des éditions Premier Parallèle.

Pour terminer cette journée intense, tous les convives étaient invités à la traditionnelle soirée gala animée par un spectacle vivant « Magnolia for Ever », où étaient reprises les grandes chansons de Claude François par l’équipe de l’Art-Scène dirigée par Frédéric Duthu-Mesples, question de chauffer la salle pour basculer dans la nuit avec un DJ.

Le rideau fermé, il ne reste plus qu’à compter la recette. Loin de l’idée du moindre excédent comptable, l’importance est de connaitre le bénéfice pour chacun. La meilleure récompense est de faire regretter les absents.

Arnaud Prince,
Élu du Conseil Régional de l’Ordre et délégué départemental du Béarn  

Assemblée Générale