Share
vendredi 15 avril 2016 - 11:15

Passerelle N°60 - MAI 2016

N°60 MAI 2016

ÉDITO

Alexandre Salas-Gordo,
Président

GARDER LE CAP !

Tout le monde y croyait dur comme fer ! A force de l’entendre un peu partout depuis quelques mois, nous avions fini par admettre que nos territoires ordinaux allaient rapidement épouser ceux des régions administratives. Dès 2016 nous annonçait-on. Après tout, c’était d’une logique implacable. Mais non. Comme dit l’autre : ça a fait « pchit ». Bien que toutes les institutions aient entamé leur adaptation à cette nouvelle donne géographique, nous n’avons pas réussi à nous mettre d’accord pour saisir l’opportunité de nos élections de 2016 pour suivre le mouvement. Nous attendrons donc la dernière minute, c’est-à-dire le 31 décembre 2018, pour modifier nos frontières régionales, les dernières à résister.

Cette réforme territoriale est un sujet important pour notre institution. Elle en impactera nécessairement le fonctionnement à long terme et, a fortiori, la représentativité géographique de notre profession. Selon qu’elle sera réussie ou non, cette réforme pourra aussi bien conforter qu’affaiblir notre profession. Nous avons désormais deux années pour préserver nos atouts et écarter les éventuels écueils d’une préparation hâtive.

En attendant, n’oublions pas les autres sujets autrement importants et parfois menaçants : le numérique, la communication, la lutte contre l’exercice illégal, ou plus récemment l’article 37 de la loi SAPIN II qui prévoit de doubler les seuils des mirco-entreprises.

Face à ces nombreux défis, poursuivons le développement d’autres marchés comme celui déjà bien entamé du secteur associatif qui fait l’objet du dossier de ce numéro 60 de Passerelle ou celui, à venir, du secteur public et des collectivités locales qui est devant nous.

 Plus que jamais, le monde a besoin de sécurité et de confiance. Plus que jamais, notre économie a besoin des experts-comptables. Notre utilité réside dans notre capacité à décoder et rendre intelligible la complexité du monde dans lequel nous évoluons… Cela est d’autant plus vrai avec l’essor permanent du numérique et l’injonction de simplifications qui, paradoxalement, se traduit par des centaines de mesures supplémentaires !

En conclusion, menons sereinement à terme la réforme territoriale de notre institution sans oublier les défis majeurs pour lesquels notre profession est attendue. Restons les garants des principes et des fondamentaux immuables qui nous caractérisent : le sérieux, la fiabilité et la rigueur. C’est dans cet esprit que les 24 élus du Conseil de l’Ordre d’Aquitaine continueront à animer votre institution avec les mêmes convictions, la même envie de servir et le plaisir, toujours grandissant, de venir à votre rencontre.

Bonne lecture.


SOMMAIRE

ACTUALITÉ DE LA PROFESSION

DOSSIER : Associations un environnement à risque

  • Le rapprochement entre les associations
  • La sécurisation des délégations de pouvoirs
  • Le projet associatif
  • Nouveautés fiscales pour le mécénat
  • Gestion des excédents, déficits et réserves

VIE DES DÉPARTEMENTS

Télecharger la version PDF du passerelle