Share
lundi 18 avril 2016 - 19:15

Baromètre Economique

Baromètre Economique de l'Ordre des Experts-Comptables d'Aquitaine

Chaque mois, le Baromètre économique de l'Ordre des Experts-Comptables d'Aquitaine présente les chiffres de l'économie locale.

Le Baromètre économique de l'Ordre des Experts-Comptables de la Région Aquitaine est à la fois un outil d'analyse et de benchmark économique. Il a été créé à partir des données récupérées via les déclarations de TVA, les déclarations sociales (DUCS) et les liasses fiscales (déclarations TDFC).

La base de données ainsi constituée, issue des flux télédéclarés par les experts-comptables est alors anonymisée. Pour construire un baromètre le plus complet possible, les données prises en compte concernent tous les régimes fiscaux (BIC, BNC, BA, impôt sur les sociétés) et tout type d'entreprise, de l'association aux entreprises individuelles en passant par les sociétés.

Le Baromètre économique de l'Ordre des Experts-Comptables de la Région Aquitaine s'appuie sur la base de données Statexpert, mise en œuvre par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables. Il permet de donner une image réelle à l’instant T de l’économie du territoire et de la santé des entreprises qui composent son maillage. Il est en ce sens une illustration concrète du rôle joué par les experts-comptables en tant que partenaires de référence et de proximité de ceux qui créent, investissent et entreprennent.

Grâce à ce baromètre économique, la profession comptable :

  • produit un outil d’analyse et de benchmark macro-économique précieux pour les entreprises.
  • mesure en temps réel l’impact des politiques publiques sur les tpe-pme.
  • éclaire les pouvoirs publics sur la situation économique des secteurs et des territoires

À partir de ces éléments chiffrés disponibles quelques jours après les dates de déclarations, la base de données peut produire des états statistiques mensuels, trimestriels et annuels renseignant sur :

  • l’évolution des effectifs
  • le chiffre d’affaires des entreprises
  • le montant des salaires
  • le niveau d’investissement

Le baromètre permet ainsi de dégager des indicateurs et de fournir des statistiques géo-localisées, puisque la base permet d’analyser jusqu’au département. Son intérêt va augmenter avec la rareté des données économique suite à la prochaine non-accessibilité des comptes déposés au greffe pour les PME de moins de 8 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 

Ce baromètre économique s’appuie sur une base de données originale à plus d’un titre :

  • Par le volume des données traitées
  • Par la fraicheur des données disponibles
  • Par la fiabilité des données
  • Par l’universalité des données qu’elle contient
  • Par la diversité des données analysées
  • Par la finesse des données.

 

PAR LE VOLUME DES DONNÉES TRAITÉES

Les données reçues des portails déclaratifs sont triées, filtrées, organisées et analysées avant d’être intégrées

A l’échelle nationale

A l’échelle régional

Environ 240 000 déclarations de TVA par mois et 50 000 par trimestre

  • représentant un chiffre d’affaires de 12 à 14 milliards d’euros par mois
  • représentant plus d’1,2 million de bulletins de paie par mois et une masse
  • salariale mensuelle de plus de 4 milliards d’euros
  • 40 000 déclarations sociales par mois et 160 000 par trimestre
  • plus d’un million de liasses fiscales annuelles

Près de 10 000Plus de 430 millions d’euros de chiffre d’affaires mensuel

  • Plus de 7 millions d’euros investis en moyenne chaque mois
  • Environ 20 000 employés
  • Une masse salariale de plus de 40 millions d’euros entreprises, qui représentent :

 

 

PAR L’UNIVERSALITÉ DES DONNÉES QU’ELLE CONTIENT

Tous les régimes fiscaux : BIC bénéfices industriels et commerciaux, BNC bénéfices non commerciaux, BA bénéfices agricoles, IS impôt sur les sociétés
Tous les Tous les types d’entreprises (sociétés, entreprises individuelles, associations…)

PAR LA FRAÎCHEUR DES DONNÉES DISPONIBLES

Les données sont liées aux échéances déclaratives des entreprises. Autrement dit, elles sont disponibles en temps réel, quelques jours seulement après les dates des déclarations.
Des données mensuelles, trimestrielles et annuelles.

PAR LA DIVERSITÉ DES DONNÉES ANALYSÉES

Chaque mois et trimestre : Chiffre d’affaires, export, investissement, effectifs, rémunérations…
Chaque année : Tous les éléments issus des comptes, annuels des entreprises (rentabilité, financement, trésorerie…)

PAR LA FINESSE DES DONNÉES

  • Analyses géographiques : possibilité d’analyses nationales, régionales et départementales
  • Analyses sectorielles : possibilité d’analyses par taille d’entreprise possibilité d’analyses sectorielles, par code naf ou secteurs d’activité selon les grands secteurs suivants : distribution automobile, bâtiment, commerce de détail, hôtels/cafés/restaurants, industrie manufacturière, numérique, agro-alimentaire, tourisme.
  • Analyses quantitatives : possibilité d’analyses par taille d’entreprise

LE PÉRIMÈTRE DE LA BASE

Les données issues de trois sources de données :

LES DÉCLARATIONS DE TVA :

LES LIASSES FISCALES (DÉCLARATIONS TDFC) :

Données mensuelles et trimestrielles. Les déclarations de TVA fournissent des données sur le chiffre d’affaires, le chiffre d’affaires à l’export et l’investissement des entreprises.

Données annuelles. Les déclarations TDFC fournissent tous les éléments des comptes annuels des entreprises.

LES DÉCLARATIONS SOCIALES (DUCS*) :

* et la DSN à compter de 2016

Données mensuelles et trimestrielles. Les DUCS fournissent des données sur les effectifs, la masse salariale et le salaire moyen..

Pour tenir compte des variations saisonnières, les données sont comparées aux données de la même période de l’année précédente. Les variations présentées dans les tableaux comparent les chiffres d’un ou de plusieurs mois avec ceux de l’année précédente. Les évolutions présentées sont des évolutions en glissement annuel.

Seules les TPE et PME réalisant un chiffre d’affaires annuel compris entre 20 K€ et 50 M€ sont analysées. Les entreprises réalisant moins de 20 K€ ou plus de 50 M€ de chiffre d’affaires ont été exclues de l’échantillon. Dans la mesure où la base n’est pas exhaustive, toutes les données sont gérées à périmètre comparable.

Pour les données relatives au chiffre d’affaires, l’échantillon retenu correspond aux entreprises ayant établi une déclaration de TVA sur la période analysée ET sur la même période de l’année précédente :

  • une entreprise ayant établi une déclaration de TVA pour le mois de mars 2015 ne sera donc conservée que si elle a également établi une déclaration pour le mois de mars 2014
  • à l’inverse, une entreprise qui aurait établi une déclaration de TVA en mars 2015, mais pas en mars 2014, serait exclue de l’analyse

les données trimestrielles sont traitées selon le même principe

L’échantillon ne comprend donc :

  • aucune entreprise créée sur la période. Les entreprises nouvellement créées ne seront intégrées dans l’échantillon que lorsqu’elles présenteront des données pour chacune des périodes comparées
  • aucune entreprise disparue sur la période

Ce choix méthodologique, qui garantit la rigueur et la comparabilité des données, implique :

  • que l’analyse porte sur les entreprises pérennes sur la période analysée ; celles qui représentent le cœur de l’activité
  • que les retournements de tendances, que ce soit à la hausse ou à la baisse, sont lissés :
    • à la hausse dans la mesure où les entreprises créées ne sont pas analysées
    • à la baisse dans la mesure où les entreprises disparues ne sont pas analysées

Cette méthodologie est la seule possible dans la mesure où il est impossible de faire la différence entre :

  • une entreprise effectivement créée et une entreprise qui se mettrait à utiliser un des portails déclaratifs participant au projet
  • une entreprise effectivement disparue et une entreprise qui, pour une raison ou pour une autre, arrêterait d’utiliser un des portails déclaratifs participant au projet : changement de portail, changement d’expert-comptable...

 

Les professionnels de terrain comme les experts-comptables ont créé un indice à leur image : pragmatique, concret et proche des entreprises. Cet indice, au plus près des entreprises, permet de suivre l’activité mois par mois et de comparer les chiffres avec ceux de l’année précédente, sur la base d’un périmètre constant.